Par
le
11 janvier 2018

Ça y est le début de l’année est là, les fêtes déjà derrière nous, et il faut finir de préparer notre voyage. Car, oui 2018 c’est l’année du départ… De notre départ pour une aventure sans date de retour.

Dans deux mois nous serons dans l’avion en direction d’Istanbul première escale de notre long voyage, qui nous portera d’abord en Colombie. Je crois que je ne réalise toujours pas, malgré les premiers cartons, les sacs qui commencent à se remplir et les derniers papiers administratifs à faire. En même temps après 9 ans à rêver de ce départ, j’ai du mal à croire que c’est demain. J’alterne les jours entre questionnement et excitation, entre me demander comment je vais réussir à tout faire avant de partir et m’imaginer sur une plage en Colombie. J’ai peur aussi parfois de louper des choses, des moments, des tranches de vie avec mes amis, ma famille, mais malgré tout, l’envie de partir est toujours plus forte. Je crois que Charles me répète tous les jours de profiter du moment présent, de rester patiente, que l’on part bientôt. Pour lui j’ai l’impression que c’est plus simple comme pour beaucoup de choses, il laisse couler, il apprécie ce qu’il vit sans trop se poser de question sur ce qui se passera demain. Même si ces derniers temps, je le sens de plus en plus “sur le départ”.

Nos amis et nos familles se rendent compte eux aussi que l’on part, certains nous redemandent pour la quinzième fois notre trajet ou s’interrogent sur le pays dans lequel ils veulent venir nous voir (oui maman je parle de toi <3) . Et puis, il y a les questions sur le futur, notre retour, nos travails … Comme s’il était plus facile pour eux de nous imaginer revenir que de nous voir partir. Et ces questions-là on y répond par un grand sourire en disant que l’on verra de quoi nous avons envie quand nous rentrerons (si nous rentrons).

À côté, on essaye de s’organiser entre le travail, le déménagement, les moments pour nous et les premiers aux revoirs. Le stress est là de temps en temps, mais on est surtout heureux, heureux de bientôt partir, d’aller découvrir une partie du monde et surtout de le faire ensemble.

Alors on respire un grand coup, et on se dit que deux mois ça va passer en un claquement de doigts, et que dans quelques temps nous foulerons le sol colombien pour commencer notre grande aventure.

Pour nous aider, n'hésites pas à partager cet article !

Merci ;)

TAGS
POSTS RELATIFS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les Blog Trotteurs
En Tour Du Monde

Pour construire un meilleur monde demain, il est nécessaire de connaitre celui d'aujourd'hui. Il faut découvrir les défauts sur lesquels nous devrons tous travailler mais plus encore, il faut apprendre ses qualités et son histoire pour mieux les protéger. Alors est ce que la bonne solution ne serait d'aller y crapahuter ? Fais le avec nous sur ce blog ;)