Préparatifs

ITINÉRAIRE

Par
le
13 octobre 2018

Pour nous, ca y est le voyage commence à se concrétiser : ON A LES BILLETS D’AVION !! Après des années à le rêver, des mois à en parler, on part le 10 Mars 2018 depuis Toulouse.

Mais avant d’acheter les billets, il a fallu déterminer où l’on partait, et ça n’a pas été si simple. On en aura passé des soirées à parler, à regarder des cartes accompagnés du fidèle duo vin rouge/bières et pizza (on ne juge pas), et au bout du compte, on a réussi à faire notre itinéraire.

Un itinéraire pourquoi faire ?

Si au départ, on avait envie de tout voir et de tout faire, on a dû réfréner nos envies (comprenez Charles a dû se battre pour que l’on fixe une date retour et que j’arrête de rajouter des pays toutes les 30 secondes). Donc, par contrainte de temps (et surtout d’argent), on a dû définir nos endroits prioritaires. Et, pour y arriver nos petits cerveaux sont passés par toutes les étapes !

Un rêve sans limite

Au départ, on a laissé totalement libre cours à nos envies pour imaginer chacun de notre côté notre itinéraire de rêve en se nourrissant des aventures des autres. Charles voulait faire du kayak dans les fjords Néo-Zélandais, voir la Patagonie et manger Vietnamien. Moi de mon côté, c’était transsibérien sous la neige, plongée aux Philippines et admirer les iguanes aux Galapagos.

Fixer LA date

Je pense honnêtement que ça été l’étape la plus facile. Charles pouvait se libérer dès le début de l’année 2019, en accord avec son boss, mais ma remise de diplôme étant en février, ça ne pouvait être avant. Le mois de Mars a donc été retenu, d’autant que le billet le moins cher était le 10/03 au départ de Toulouse, à côté de chez mes parents où l’on doit laisser des affaires, donc banco ! Et pour l’instant, nous n’avons pas de date de retour. 

Un voyage réaliste

Ensuite, on a mis en commun nos envies, et si pour la majorité des lieux à visiter nous étions complètement d’accord, il y a eu un seul problème. Charles se voyait rejouer le Seigneurs des Anneaux en Nouvelle-Zélande, alors que moi, je rêvais de voir un Kangourou sauter dans le bush Australien et clairement notre budget ne nous permettait pas de faire les deux. Alors après de longues discutions, j’ai craqué ! On passera donc par la Nouvelle-Zélande, mais en échange, on va en Inde, pays par lequel Charles n’était pas trop attiré (petite maligne que je suis, et zou un pays de plus).

L’idée première était donc de commencer par l’Inde et de finir par la Colombie. Mais, Charles n’ayant jamais voyagé en mode sac à dos, et moi n’ayant fait que le Laos et le Nord du Vietnam pendant deux mois, on avait un peu peur du choc culturel de l’Inde et donc de peut-être se dégoûter de voyager ce qui aurait été dommage. On a donc décidé de le faire dans l’autre sens, en commençant par l’Amérique du Sud et en finissant par l’Asie.

Après, il a fallu prendre en compte la météo, on avait vraiment, mais alors vraiment envie d’avoir au maximum de la chaleur même si ce n’est pas possible partout. Nous avons donc fait un tableaux excel avec les pays traversés, les mois et un code couleurs en fonctions des informations trouvés sur le site quandpartir et le blog à-contresens.

Tableau de notre itinéraire en fonction de la météo

Nous avons pu réaliser cette carte grâce au planificateur à-contresens qui est vraiment super bien fait et simple d’utilisation.

Mais, si faire un itinéraire c’est aussi faire des choix et reporter à plus tard certaines parties du monde pour profiter pleinement de celles dans lesquelles nous sommes, c’est aussi se laisser des ouvertures et des points d’interrogation, c’est ne pas trop prévoir pour se laisser la possibilité de rester plus longtemps à un endroit, moins à un autre, de finalement prendre un vol pour le Sulawesi ou de rentrer en France par l’Asie Centrale. Parce que c’est aussi l’aventure que de ne pas trop savoir où l’on va…

Pour nous aider, n'hésites pas à partager cet article !

Merci ;)

TAGS
POSTS RELATIFS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les Blog Trotteurs
En Tour Du Monde

Pour construire un meilleur monde demain, il est nécessaire de connaitre celui d'aujourd'hui. Il faut découvrir les défauts sur lesquels nous devrons tous travailler mais plus encore, il faut apprendre ses qualités et son histoire pour mieux les protéger. Alors est ce que la bonne solution ne serait d'aller y crapahuter ? Fais le avec nous sur ce blog ;)