Amérique du Sud Destinations Pérou

TREK DU CHOQUEQUIRAO AU MACHU PICCHU – TROISIÈME PARTIE

Par
le
11 décembre 2018

Après en avoir pris pleins les yeux aux ruines du Choquequirao, nous voilà en direction du Machu Picchu en passant par le camino de los locos ou littéralement le chemin des fous … et là tu te dis mais pourquoi ils ont fait ça ? et nous n’avons toujours pas la réponse

Jour 4 : Choquequirao – Maizal / 11,8km / 1200m- 1400m+

Départ à l’aube pour être certains de pouvoir finir cette journée qui s’annonce éprouvante. Après une montée plutôt tranquille (comparer à ce qui nous attend) qui m’aura quand même bien fait pester, on profite d’un lever de soleil incroyable sur les ruines avant d’entamer la descente. En milieu de chemin on arrive sur le site de Pinchanuyoc, des ruines incas désertes en formes d’amphithéâtre qui nous auront permis de faire une petite pause snack. On continue la descente sous la chaleur et dans la poussière, c’est donc avec une joie immense que l’on arrive en bas du canyon au rio Blanco ! On se passe de l’eau sur le visage et on se trouve un petit coin sympa pour manger notre sandwich avant la montée de l’enfer. On peut vous dire que sur cette partie-là les mollets ont bien chauffé, la pente est raide et le chemin très long, mais on prend notre temps. Après quatre bonnes heures on voit enfin la ligne d’arrivée (le panneau qui indique le camping), mais c’était sans compter sur une vache qui avait décidé de nous foncer dessus, elle a essayé de charger Charles deux ou trois fois avant de se raviser en le voyant gesticuler bâtons de marche en l’air ˆˆ. Des noodles, une bière et un coca plus tard nous voilà dans notre tente à dormir comme des bébés.

Nouveau jour dans les montagnes

Infos utiles :

  • Nuit au camping 5 PEN (1,3€)
  • Possibilité de dîner au camping

Jour 5 : Maizal-Yanama / 7,7km / 1100m+ 770m-

Cette journée devait être la dernière à marcher car il y existe un taxi collectif qui part de Yanama en direction de la ville de Santa Theresa qui était notre dernière étape avant le Machu Picchu (bon rien ne c’est passé comme prévu évidemment mais c’est pour plus tard 😉 ), c’est donc motivé à fond que l’on remet nos sacs à dos. La journée commence tranquillement par un slalom pour éviter de tomber dans la boue, puis les choses sérieuses commencent : les marches Incas. Haaa les incas avaient la fâcheuse tendance de construire des marches à hauteur du genoux et de façon très irrégulière. On grimpe petit à petit en discutant du seigneur des anneaux, pour arriver à une « ancienne » mine d’argent, de cuivre et de plomb. On met des guillemets car vu le nombres de déchets et les générateurs près de l’entrée, on suppose qu’il y a encore une activité. Une petite heure plus tard nous voilà au col de San Juan pour un super déjeuner à base de semoule et de snickers (oui on s’est fait plaisir au col il y a une petite dame qui vendait des sucreries). La descente est tranquille et on arrive gentiment pour planter notre tente à Yanama. La dame qui tient le camping nous fera un dîner de champion à base de frites, salade, tomates et oeufs sur le plat et c’est avec le ventre plein qu’on part se coucher pour prendre le taxi collectif demain à 5h.

La fatigue est là mais on ne se lasse pas des paysages 

Infos utiles :

  • Nuit au camping 5 PEN (1,3€)
  • Possibilité de dîner au camping pour 10 PEN (2,6€) par personne

Jour 6 : Yanama-Totora / 16km / 1200m+ 1150m-

Comme on vous le disait juste au-dessus nous devions prendre un taxi collectif pour la ville de Santa Theresa vers 5h du matin, nous voilà donc avec un couple d’argentin à attendre la voiture, une heure passe on nous dit ne pas nous inquiéter le taxi va arriver … 7h toujours rien … le monsieur du camping nous affirme que la voiture est en chemin il y a une fête au village et des gens de Yanama doivent s’y rendre …a 8h certains des villageois renoncent, clairement ce n’est pas bon signe … a 9h on a des nouvelles, la voiture à eu un problème en chemin à fait demi-tour et la fête ayant commencé personne n’est apte à venir, mais un monsieur à un cousin qui habite au village et devrait pouvoir se déplacer… une heure après le cousin à lui aussi trop bu pour prendre la route, tant pis on va marcher.

Le problème c’est que commencer une grosse journée à 10h vue notre rythme ce n’est pas gagné et en plus notre réchaud n’a plus de gaz, nous n’avons plus de quoi faire des sandwich et la tiendra propose des crackers et du yaourt à la pêche … va pour le yaourt et les crackers, en avant !

Le col de la mort !

Au bout de trente minutes de m’effondre en larme je suis à bout, heureusement que Charles arrive à me re motiver. À un moment nous entendons des bruits de moteur … deux voitures vont vers Yanama ce qui implique qu’elles vont repasser dans l’autre sens (après Yanama il n’y a plus de route), on marche donc sur la route pour pouvoir les arrêter si elles reviennent. Charles me traîne littéralement pendant 4 heures et à quelques mètres du col dans une énième crise de larmes, me dit que les voitures arrivent. La première ne s’arrête pas, c’est donc au milieu de la route que l’on stop la deuxième dans laquelle se trouve une famille américaine qui va nous laisser monter dans leur voiture. OUF je suis sauvée, Charles respire enfin car il était déjà 15h et il nous restait toute la descente à faire …

La voiture nous dépose à Totora, et en quelques secondes de stop on trouve un taxi collectif pour aller jusqu’à Santa Theresa, où on trouvera un hostel avec douche brûlante et super lit pour se reposer.

Infos utiles :

  • Ne compter pas vraiment sur le taxi collectif entre Yanama et Santa-Theresa, par contre depuis Totora il est très facile de rejoindre la ville
  • À Santa-Theresa il y a pleins d’hostel, on ne se souvient plus du nom de là où nous avons dormi mais la chambre double avec salle de bain privée était à 32 PEN (8,4€)

Pour nous aider, n'hésites pas à partager cet article !

Merci ;)

TAGS
POSTS RELATIFS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les Blog Trotteurs
En Tour Du Monde

Pour construire un meilleur monde demain, il est nécessaire de connaitre celui d'aujourd'hui. Il faut découvrir les défauts sur lesquels nous devrons tous travailler mais plus encore, il faut apprendre ses qualités et son histoire pour mieux les protéger. Alors est ce que la bonne solution ne serait d'aller y crapahuter ? Fais le avec nous sur ce blog ;)